• Torse nu

    Torse nu

    Sur ta peau chaude et parfumée j'ai senti ta puissance. Musqué comme un taureau une flagrance se dégage. Et pourtant si douce est le contact sur toi. Paradoxe masculin. Tu incarnes la force et je te sais si doux. Aucun mot, jamais plus haut que l'autre, aucun geste, qui ne soit pas doux. Contre ton torse je me pose enfin. Et je sens cette brèche entre ton coeur et toi. Si ton corps est viril, ton âme elle est suave. Laisse moi donc combler cette faille en toi. Chut ne dis rien. Je sais que tu es tendre. Ce n'est pas une faiblesse. Laisse moi faire à présent.

    Torse nu

    « Et ce noeudDouceur »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :