• Du roux au vert

    Vers le pré

    Près de l'étang

    S'étend vers le champ

    Chant de brise

    Brise l'air

    Air de fête

    Au faîte des pins

    Et moi je peins le temps

    Tends une toile

    Une étoile danse

    Dense est la nuit

    Nuit à ma vue

    Vu ce qui suit

    Ce que je suis

    Ce que je hais

    Ces haies de hêtres

    Etres dont l'arme

    Fait larmes verser

    Vers cette voie

    La voix du coeur

    En choeur s'élèvera

    Alors se lèvera le soleil

    Comme les soleils de Vincent

    Et vingt et cent avec le vent

    Oh Van gogh si tu savais

    Mais la roue tourne

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Nos baisers d’enfants sages 

    Ne sont pas innocents 

    Et mes yeux lorgnent ton corsage 

    Qui allume mon sang. 

    Amour-tendresse ; 

    Début de l’ivresse. 

    Nos rencontres réitérées, 

    De tes baisers m’ont altéré . 

    De l’Amour j’ai bu le philtre, 

    Un peu, passionnément, des litres. 

    Breuvage des dieux, 

    Musique des cieux. 

    Potion magique 

    Ou boisson tragique. 

    Incomplétude et solitude ? 

    Ou imprévisible plénitude !    

    Partager via Gmail

    votre commentaire