• Poèmes de Amour et Sentiments

     

    Ces textes sont de Paul... ' @Amour et Sentiments

    Auteur de textes courts évoquant les émotions

    de la compassion à l'amour, du plus romantique au plus sensuel.

    Partagez sans hésiter, ils sont là pour vous au grès de vos humeurs.

    @Amour Et Sentiment
    Les notes de Ravel m'invitent à l'entre-chat. Et doucement je dessine les premiers mouvements. L'atmosphère du jour inspire une romance. Et dans ma robe rouge je pense au bolero. Les gestes se font toniques. J'explore avec mon corps l'intention de l'auteur. Et sous vos yeux soudain la musique se fait chair. Les émotions visibles charment tous vos sens. La danse est ainsi faite. Nul besoin de mots. Comme les notes du piano, elle est universelle. Vous me voyez danser, mais c'est mon coeur qui parle.

    Poèmes de Amour et Sentiments

  • Sur la plage du Conquet, j'ai retrouvé l'odeur du sel qui manquait à ma vie avant toi. Le vent dansait heureux sur le sable, marquant de son empreinte fugace l'estran humide. Nos pas eux volaient sans autre trace. Le bonheur est ainsi quand la vie est joyeuse. Il se fait si discret qu'on ne le remarque que lorsque la tempête en fait taire le silence. Promets moi douce épaule que sur toi à jamais je pourrais me poser respirant mon bonheur. Promets moi bel amour que lorsque l'âge aidant nous rirons des tempêtes nos pas sur cette plage viendront poser leur trace. Promets moi bel amant que toujours vers ici tu me ramèneras. Et que les cheveux gris,sur la plage, on ira.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Orage d'été, l'eau sur mon visage ruisselle. Pellicule de fraîcheur qui enveloppe mes bras. Ma robe aux petites fleurs se colle sur ma peau. Mes hanches se dessinent sous le tissu fleuri. Tu cherches à deviner ce que cache ma tenue. L'eau, elle, sait ! Elle se glisse sur mon torse. Coule le long des seins. Ma peau tout entière se laisse caresser. J'aime cette sensation. Et toi ?

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L'hotel inchangé ! Le bocage normand, sa façade charmante et ses draps soyeux. La chambre décorée aux motifs de roses, 503, vue sur parc, au dernier étage. Comme la première fois, avec timidité, dans le lit, presque nus. Nuit de noce. 60 ans déjà. Toujours la même joie dans tes yeux pétillants. Dans les bras l'un de l'autre. Comme la première fois.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Le temps suspendu. Quelques minutes encore. Avec toi détendue. Tes lèvres sur ma main. Je ressens ta douceur. Ta tête contre moi. Comme deux jeunes amoureux. Si longtemps déjà. Comme une éternité. Mes yeux cherchent les tiens. Pour s'y perdre à jamais.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Accoudée à la table, le visage caché derrière tes mains jointes, tu souris. Tes dents étincelantes blanches comme ta chemise brillent plus que le diamant qui pend à ton oreille. Divine innocence, qui pétille dans tes yeux plus vifs que le soleil. Tes fossettes marquées sur tes joues bronzées égaillent  ton visage. Je t'observe heureux. Ta joie de vivre, mon ange, est tellement contagieuse.

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Sur le sable, nonchalante, je dessine un coeur. Puis du bout de mon pied je l'efface d'un geste. L'amour est ainsi, fragile et volatile. Je réitère pourtant mon dessin à nouveau. Sans jamais renoncer, je trace dans la surface meuble et docile le signe, imperturbable, de mes sentiments. Il finira bien par venir me rejoindre celui qui retiendra tendrement ma cheville pour empêcher le sable d'oublier mon dessein. Comme vous je suppose, j'aspire à cette rencontre. Sur le sable j'efface ce coeur trop fragile, espérant encore.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Le week-end s'annonce, avant-goût des vacances. Sur le yacht au soleil je profite de la mer. Privilège absolu, je le sais que trop bien. L'astre de ses rayons pas encore estivaux me darde de chaleur. La banquette me tente pour une sieste futile. Je m'y allonge doucement. Profitant du silence, que seules les vagues audacieuses osent troubler, je bascule dans un doux sommeil, sous ton regard charmé.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Assise dans le noir, je pense à toi troublée. Tes mains posées sur moi, caressant tout mon corps, ont réveillé des sensations oubliées. Blottie sur mon canapé, tes mots comme un cocon, je me laisse aller vers ce jardin secret. Mes doigts effleurent ma peau comme tu le faisais toi. Et dans cette nuit solitaire et troublée, je découvre les délices que j'avais oubliés. Ta voix, comme un voile qu'on retire soudain, ranime ma passion. Je m'oublie un instant, seule sur mon canapé. Heureuse de ressentir l'effluve de tes doigts. Reviendras-tu encore troubler mes nuits noires ?

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique