•  

     

    Comme j'aimerais faire de ta vie un paradis 

    Le gris du ciel deviendrait bleu, sans nuages 

     

    Qui assombrissent tes jours de mélancolie 

    Vouloir être l'astre réchauffant ton corps 

     

    Qui s'engourdit dans la froideur de l'oubli 

    D'un homme au cœur palpitant de l'envie 

     

    D'aimer toujours et encore, aux sentiments 

    Rassurant d'exister aux yeux d'une femme 

     

    Déposant toute sa tendresse en l'automne 

    De ta vie aux couleurs de l'amour, respirant 

     

    Toujours à l'air du temps passé, en l'espoir 

    D'un renouveau, dans ton âme d'adolescent 

     

    Qui entre dans la vieillesse bien malgré soi 

    En gardant au fond de sa mémoire, le reflet 

     

    Du bonheur que tout homme à droit de vivre 

    Jusqu'au dernier jour en un éternel amour 

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Quand le silence se fait pesant 

    Me dire je t'aime prend le temps 

    J'ai le mal du manque de toi 

    S'installent des doutes en moi 

    Je déraisonne, je me raisonne 

    L'inquiétude en moi s'impose 

    De ton amour, je ne doute pas 

    Ta vie est un mystère pour moi 

    Des questions, ne t'en poserais 

    Je respecte ton jardin secret 

    Attente interminable , pesante 

    Dans des pensées délirantes 

    Dans mon cœur en souffrance 

    Les angoisses se font offrandes 

    Espérant qu'enfin, tu le panses 

    Par ton amour sera sa délivrance 

    Sentiment d'amour indomptable 

    L'amour est beau, l'amour fait mal 

    Ta voix résonne enfin, rassurante 

    De mon amour, tu en as le manque 

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Aurais-je
     
           Aurais- je le temps
           De connaître un monde de paix riant
           Aurais-je le temps
           De profiter de mes enfants   

     Aurais-je le temps
         De vivre encore un instant 
         Aurais-je le temps
        De voyager à tout moment
     
         Aurais-je le temps
        De chanter et rire impunément
        Aurais-je le temps
       D'envisager un avenir éperdument     
     
        Je prendrai le temps certainement
        sans compter ni minutes ni heures assurément   
        Je prendrai le temps certainement
        Avant de partir m'évanouir définitivement 

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires